L’évolution des Garanties d’Origine


L’électricité produite à partir de sources d'énergies renouvelable est injectée dans le réseau de transport puis distribuée jusqu’à votre logement. Mais une fois dans le réseau, il n’est plus possible de distinguer un électron dit “vert” d’un autre électron provenant d’un autre mode de production, comme le nucléaire.

La production d’électricité verte doit alors prouver autrement qu’elle existe, c'est ici qu'intervient la traçabilité. Ces directives sont pensées pour soutenir et développer la production d’énergies renouvelables.

Les certificats verts

Des certificats verts ont été émis à partir de 2000 pour assurer aux consommateur·rice·s que l’énergie qu’iels consomment est véritablement issue de sources d'énergies renouvelables.

Délivrés par Observ’ER en France, ils permettaient d’enregistrer la production d’une quantité définie d’électricité d’origine renouvelable produite pendant un temps déterminé, par un·e producteur·rice identifié·e, en un lieu donné.

Parallèlement, une obligation d’achat en vue de favoriser le développement des énergies renouvelables est également mise en place.

En octobre 2003, les états membres de l’Union Européenne sont tenu·e·s de prouver l’origine renouvelable de l’électricité consommée : les certificats verts répondent à cette exigence. Leur mise en œuvre permet de :

  • prouver l’origine renouvelable de l’électricité ;
  • assurer la traçabilité de l’électricité verte ;
  • garantir les échanges entre producteur·rice et consommateur·rice ;
  • valoriser la production des centrales d’énergies renouvelables ;
  • participer à la préservation de l’environnement.

Les Garanties d’Origine

Le système des Garanties d’Origine tire son fondement de la directive européenne 2001/77/CE relative à la promotion de l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables sur le marché intérieur de l’électricité.

De 2001 à 2009, certificats verts et Garanties d’Origine coexistent.

C’est à partir de 2009, grâce à la directive 2009/28/CE que les Garanties d’Origine apportent une valeur significative aux énergies renouvelables. Il est donc établi que :

  • une garantie d’origine ne peut être vendue séparément de l’électricité à laquelle elle était initialement attachée et ainsi l’électricité dissociée de sa garantie d’origine n’est plus considérée comme de l’électricité verte ;
  • il ne peut exister qu’un seul système de certification de l’électricité verte, qui sont les Garanties d’Origine.

Établie par Powernext en France, la garantie d’origine certifie que le volume acheté correspond bien au même volume d’électricité « verte » produite et injectée dans le réseau.

Ces Garanties d’Origine sont valables dans tous les pays de l’Union Européenne.

Depuis 2012, les certificats verts n’ont plus aucune valeur légale en France.

ilek et la traçabilité 100% transparente

ilek est le premier fournisseur à vous proposer des offres d’électricité verte en lien direct avec ses producteur·rice·s partenaires : nous achetons les Garanties d’Origine de leur production d’électricité en plus de leur propre production, puisqu’elles sont initialement vendues séparément.

Nous souhaitons mettre en avant le travail de ces producteurs et productrices autour de chez vous, pour qu’iels puissent valoriser les énergies renouvelables et que vous puissiez soutenir une énergie verte et locale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

< Retour vers Le marché de l'énergie
Powered by HelpDocs (opens in a new tab)